RefonteÉditoriale

6 raisons de placer le contenu au centre de votre refonte

Mener une refonte de son site, c’est un peu comme se lancer dans des travaux de rénovation. Gare à la faute de goût ! Quelques améliorations cosmétiques ne sont pas suffisantes pour toucher vos cibles, porter vos messages ou répondre à de nouveaux besoins. Le contenu – porteur de sens – reste votre meilleur allié, en la matière. On vous dit pourquoi, en 6 raisons.

Convaincue de l’importance de soigner son positionnement digital, votre entreprise a décidé d’engager la refonte de son site Internet. Les besoins ne manquent pas : faire évoluer la charte graphique, bénéficier d’un site responsive, migrer vers un nouveau CMS, attirer de nouveaux prospects ou encore fusionner des sites existants… La liste est loin d’être exhaustive.

Quels sont les bénéfices attendus de cette cure de jouvence ? Emporté par les logiques internes, le risque est grand d’oublier l’évidence : un site web pertinent apporte de la valeur à l’utilisateur. Le contenu, parce qu’il est directement visible et appropriable, peut servir cet objectif d’utilité. Découvrez 6 bonnes raisons de le placer au centre de votre projet de refonte.

1) Être en ligne avec votre stratégie

C’est probablement le piège le plus évident. Celui qui guette 95 % des chefs de projets web qui pensent Au fil du temps, des campagnes et des nouveaux produits ou services, le discours d’une marque peut avoir tendance à se brouiller. Une refonte permet de clarifier son territoire d’expression, déployer une nouvelle plateforme de marque ou encore faire comprendre au grand public son rôle sociétal.

Objectif : faire de la refonte un tremplin pour mieux porter vos messages stratégiques !

C’est aussi une opportunité pour asseoir cette intention stratégique sur une réflexion concernant le référencement de votre site. L’évolution de l’arborescence peut ainsi viser la constitution d’un cocon sémantique, de façon à générer un trafic ciblé et augmenter le taux de conversion. Popularisé par Laurent Bourelly, ce concept fait référence à la cohérence attendue de pages reliées entre elles en fonction de leur importance stratégique respective et des parcours utilisateurs.  Compliquée à mettre en œuvre au long cours, cette approche - qui a fait ses preuves – est à l’inverse indiquée dans le cadre d’une refonte.   

2) Donner du sens à votre mission

En sollicitant les expertises de manière transversale au sein de l’entreprise, un projet de refonte constitue une excellente occasion de mettre sur pied une véritable gouvernance éditoriale. Il peut même être un véritable outil de gestion du changement. En mettant à plat les besoins de communication des différents services, ils permettent d’identifier un territoire commun. À ce stade, on peut dire que le contenu révèle véritablement la raison d’être de l’entreprise. C’est pourquoi il peut fédérer les acteurs du projet autour d’une vision stratégique commune, jusqu’à la mise en ligne du site. Il est donc important que les suggestions recueillies lors d’ateliers avec les métiers soient traitées lors de la phase de définition des axes éditoriaux et trouvent une traduction au cours de la refonte (nommage de rubriques, choix de thématiques, mise en forme des gabarits, etc.).    

3) Avoir (enfin) une vue d’ensemble sur vos contenus

Avez-vous vraiment besoin d’une page faisant le compte rendu de la performance du service compta au dernier semi-marathon ?  En profitant de la refonte pour cartographier vos contenus, vous disposerez d’une vue précise de votre patrimoine éditorial, tant quantitativement que qualitativement. Vous saurez alors ce que vous pouvez conserver, retravailler ou supprimer. À l’heure de la sobriété numérique, l’application d’une forme de minimalisme ne pourra être que bénéfique à votre écosystème de contenus. Quantité ne rimant pas forcément avec qualité, mieux vaut concentrer vos efforts sur des pages construites de manière cohérente.

4) Regagner la maîtrise de son écosystème digital

La mise en œuvre d’une refonte éditoriale offre un avantage parfois méconnu et sous-estimé : garder la main sur son plan de migration. Destiné à prévoir la destination de chaque page existante, cet outil évite toute déperdition de trafic. À la clé : un « jus de référencement » garanti sans pépins ! L’objectif est ici d’asseoir vos choix de redirection ou de réécriture des URL sur une vraie expertise éditoriale. Celle-ci doit être capable de faire coïncider les enjeux métiers avec les pratiques des cibles.

5) Produire à moindre coût

Combien de projets ont vu leur budget exploser, par manque d’anticipation ? Le cas typique : on se rend compte trop tard que l’arborescence aurait dû inclure le produit X ou Y. Ou bien que les gabarits ne permettent pas de mettre en œuvre la charte éditoriale… Ce genre d’oublis peut se traduire par une perte de temps et d’argent abyssale. Dommage, quand on sait que le contenu existant peut être recyclé à moindre coût ! Pour cela, amorcez votre réflexion éditoriale au plus tôt.

6) (Mieux) toucher vos publics

Avec une arborescence bien construite, votre nouveau site pourra viser les 3 premiers résultats de Google sur les requêtes cœur de métier. Il proposera également des parcours utilisateurs plus cohérents. Avant cela, il vous faudra hiérarchiser les messages, faire le tri, combler les lacunes ou encore chercher ce supplément d’âme qui laissera une empreinte dans l’esprit de vos visiteurs.

Pensés conjointement, le fond et la forme peuvent en effet à la fois générer plus de trafic qualifié et servir une expérience de contenu réellement différenciante, source d’engagement.

Livre blanc

Refonte éditoriale : l'art et la manière

Sur le même thème

Contactez-nous

32, rue Étienne Marcel
75002 Paris
01 78 16 06 00