OPINION

SEO : pourquoi le contenu premium l’emportera sur ChatGPT

 

L’IA est partout et sur toutes les lèvres. De l’image au son en passant par le texte, l’intelligence artificielle semble effectivement changer la donne. En matière de rédaction, c’est ChatGPT qui n’en finit plus de buzzer. Accessible au grand public, la solution rivaliserait avec la plume d’un rédacteur humain. Celui-ci a pourtant encore de beaux jours devant lui.

Plutôt que d’opposer frontalement l’humain à la machine, pourquoi ne pas reconnaître leur complémentarité ? ChatGPT – et ses concurrents – ouvrent un champ des possibles assez vertigineux, pour les producteurs de contenus. L’enjeu consiste à tirer le meilleur parti des capacités de l’IA, sans perdre ce qui fait la richesse de l’humain : sensibilité, conscience éthique, capacité à contextualiser et à faire preuve d’esprit critique… Autant de dimensions qui permettent à la fois de rédiger des textes de qualité et de susciter de l’engagement auprès de vos audiences (en gagnant en poids SEO par la même occasion). On vous explique pourquoi.

1. « Sans maîtrise, la puissance n’est rien »

Très utile pour produire rapidement des contenus en masse, ChatGPT serait l’arme ultime pour figurer en bonne place dans les résultats de recherche, en inondant le web de contenus rédactionnels. Problème : en matière de référencement, la quantité ne suffit pas ! Cette stratégie d’omniprésence digitale reste valable, notamment pour les contenus dont la rédaction est facilement automatisable (fiches produits, métadescriptions, FAQ…).

Attention toutefois : la qualité des contenus générés par IA dépend d’abord de la qualité de votre « prompt » (le brief fait à ChatGPT). Ne sous-estimez pas non plus le besoin d’adaptation des fameux contenus produits « en masse ». Pour éviter le duplicate content, vérifier l’information, optimiser la sémantique et même « éduquer » ChatGPT, une repasse humaine sur les propositions de l’IA est obligatoire. Ou comment se retrouver devant une masse… de travail.

2. Les requêtes des internautes méritent des réponses expertes

Pour émerger parmi ses concurrents, un contenu doit répondre le plus précisément possible à la requête de l’internaute. ChatGPT peine malheureusement à atteindre cet objectif. S’il aide effectivement à entrer dans un sujet qu’on connaît peu (en suggérant des angles, des sujets, des requêtes), il échoue en revanche à offrir un propos expert et actualisé. Le rédacteur néophyte découvrira par exemple quels peuvent être les critères de choix d’une mutuelle santé. Mais pour apporter une réponse satisfaisante aux travailleurs transfrontaliers en recherche d’informations administratives très pointues, notre rédacteur devra s’appuyer sur une expertise métier solide, que ChatGPT ne saurait lui apporter.

Résultat : même en faisant varier le prompt, le rédacteur ne parviendra pas à améliorer la pertinence, et donc la performance SEO de son texte. Celui-ci pourra évoluer dans la forme mais pas sur le fond.

3. Un contenu premium génère plus d’empathie et d’engagement

Avec la sortie prochaine de GPT 5, les spéculations vont bon train sur la capacité de l’outil à évoluer en tant qu’intelligence artificielle générale, « capable d’effectuer ou apprendre pratiquement n’importe quelle tâche cognitive propre aux humains ». Pour l’instant, toutefois, les textes générés par IA sont facilement repérés, avec un taux de fiabilité de 90 % (n’en déplaise aux étudiants flemmards !). Or, Google valorise de mieux en mieux l’authenticité et l’originalité des contenus, synonymes d’une expérience de lecture différenciante, mémorable et donc engageante.

ChatGPT reste ainsi incapable de restituer fidèlement les composantes subtiles qui font l’identité d’une marque. Pour intégrer toutes les nuances stylistiques qui donnent corps au positionnement d’un annonceur, la rédaction doit faire appel à ce supplément d’âme qui caractérise justement l’intervention humaine et suscite l’empathie. Sans cette connexion avec la cible, point de salut : les moteurs de recherche ne valoriseront pas des contenus qui ne résonnent pas avec leur audience.

Derniers articles

Contactez-nous

À Paris
32, rue Étienne Marcel
75002 Paris

À Toulouse
13, rue Sainte Ursule
31000 Toulouse

01 78 16 06 00